Publié par

Damien Schultz

PRESENTATION

Damien Schultz inscrit son travail dans la poésie sonore.
Damien Schultz s’accumule.
Damien Schulz se superpose.
Damien Schultz est un pli.
Damien Schultz est en transe.
Damien Schultz est un pli.
Damien Schultz est en transe.
Damien Schultz se superpose.
Absurde, épileptique mais toujours musical Damien Schultz fait résonner ses mots partout en France et en Europe depuis maintenant une quinzaine d’années.

« Just him with a microphone and his lyric sheets turning into some trancelike speech-monster pacing an incredible speed with his mouth. No effects, no sampling », a dit de lui Sudden Infant.

***

Damien Schultz fait également partie du duo tragi-comique Schultz et ELG et se produit régulièrement avec Julien Louvet/Austrasian Goat.

GALERIE / GALLERY

BIO

Damien Schultz a commencé à performer un beau jour d'été 2005 au sein du festival Placard à la Générale de Sèvres puis Damien Schultz continua à performer ça et là à Paris en 2006 2007 2008 via les orga Alifib, LE NON_JAZZ, ou encore la galerie Plateforme puis Damien Schultz performa pour le festival Densité à Fresnes-en-Woëvre en 2008 puis Damien Schultz continua à performer ça et là partout en France en 2008 2009 2010 à Metz au Théâtre Benrard Marie Koltes, aux Instants Chavirés à Montreuil, au Tunel à Paris, au Zorba à Paris puis Damien Schultz performa en 2011 au Festival Cable à Nantes et en duo avec Bertrand Belin au festival Correspondances de Manosque puis Damien Schultz performa en 2012 2013 2014 2015 aux Intants Chavirés à Montreuil, avec Bertrand belin en duo au Point Ephémère, en duo avec ELG à L'Echangeur à Pantin pour une soirée Sonic Protest, en duo avec ELG aux Instants Chavirés, en solo aux Instants Chavirés dans le cadre d'une soirée Chanson Française Dégénérée puis Damien Schultz perfoma à Rouen dans le cadre du festival Rush en 2016 puis Damien Schultz performa en 2017 au sein d'une soirée performance Curiosité Labomédia au théâtre de Rouen à Rouen puis Damien Schultz performa en 2018 aux Instants Chavirés en trio avec Carbon Sink et Damien Schultz performa en 2019 en duo avec Julien Louvet aux Instants Chavirés à Montreuil à la MJC Lillebonne à Nancy, à la Chaoué à Metz, en solo à l'Acceuil Froid NUKE à Amiens, à l'Embobineuse à Marseille.

Publié par

Magali Sanheira

PRESENTATION

Magali Sanheira est plasticienne et musicienne autodidacte. Elle entame ses expérimentations sonores d'abord à travers la performance, en amplifiant divers objets, ou éléments scénographiques.
Son travail est axé sur la recherche du geste musical.

°°°

Son projet solo est Oculus tapageur. Elle est membre du duo Carbon sink avec Gaël Angelis.

GALERIE / GALLERY

BIO

Dans le travail de, Magali Sanheira le geste est spontané, intuitif, rapide, quelque soit le médium, sculpture, dessin, vidéo ou musique, pour interroger les systèmes d’une société fondés sur la vitesse, la violence, la croyance, et la destruction industrielle de la nature.
Le rapport au son est au centre de ses recherches, en dialogue avec les arts visuels.
Magali Sanheira est diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy, avec mention.

En 1996, elle réalise la performance « Electronic Primitiv », une armure sonore cousue à partir de protections de skate-board, auxquelles sont rivetés des morceaux de métaux, et sous lesquelles elle place des micro-contacts.
Reliée à un ampli basse, l'artiste se jette contre les murs et portes In situ.

Elle accorde, dans son travail, une importance privilégiée aux systèmes d'amplification à travers différents dispositifs et installations sonores.

Entre 2010 et 2017, Magali Sanheira développe un projet intitulé « Making Circle ».
Debout face à des murs dotés d'un système d'amplification, l'artiste trace au charbon et de manière répétitive un cercle de son envergure.
Le son est modulé par le mouvement, le support et l’acoustique du lieu. Au fur et à mesure que le morceau de charbon se désagrège, le dessin s’agrandit, formant une expansion qui se réalise par la ruine et l’exploitation extrême des matériaux.
La durée de la performance est définie par l’épuisement du geste et en fonction de l’évolution de la composition.
Se dessine l’empreinte visuelle et acoustique de l’effort qui invite à plonger dans un flux de sons concrets.
La contemplation de cet éternel retour invite aux questionnements sur le devenir et la transformation.

En 2014, elle fonde avec Gaël Angelis le duo musical Carbon sink.
Ils collaborent notamment avec des artistes tel que Z'EV et Damien Schultz.
Parallèlement, elle élabore un nouveau projet musical solo, Oculus tapageur.
Son instrumentation est bigarrée, entre matériel de récupération et nouvelles technologies ; Des microphones, un corpus d'objets arrangés, des suspensions de véhicules, un TX-81Z, une vieille guitare, des effets analogiques...

Sa musique est basée sur l'improvisation. Ses compositions superposent diverses prises de sons acoustiques qui génèrent des résonances spectrales, sur fond électronique de synthétiseur F.M.
Elle créé un univers singulier, à la fois bruitiste et empreint de « Saudade »- Nostalgie du futur.

Magali Sanheira expose et joue en France et à l'étranger.

Expositions personnelles
2019 - Noir Profond. Haïdouc, Bandits-Mages, Bourges / 2018 - Outre-temps. Alvéole Zéro, Le Havre, France / 2014 - Nature amplifiée. Festival de M.A.I, Le Salon, Nice, France / 2013 – Paradox Landscape, Urban Incubator-Goethe Institut program. Gallery Osmica, Belgrade, Serbie / 2011 - Ode au métal. Journées Européennes du Patrimoine. Espace d'Art La Terrasse, Nanterre, France / 2001 - French Connexion. Galerie 99, Brno, République Tchèque / 2000 Galerie Püda, Czesky Tesin. République Tchèque

Expositions collectives
2018 - Lieux de passage. Centre d'Art Les Tanneries, Montargis, France./ 2016 - Broken:here and there. Galerija Podrum, Centre culturel de Belgrade, Serbie / Mouvement Art et Technologie. festival Futur en Seine, Paris, France / 2015 – La Répétition. Frac Franche-Comté, Besançon, France / 2014-2015 – Memory of the Violence and Dreams about the Future. National Museum of Montenegro. Cetinje, Montenegro / Kibla Portal, Maribor, Slovénie / Museum of Contemporary Art Vojvodina. Novi Sad, Serbie / 2014 – Disgrâce 2. Le Générateur. Gentilly, France / 2012 Sonores. Curator’s Lab. ASA factory for European Capital of Cultural. Guimarães, Portugal / 2010 - Fluctuat nec mergitur, Festival Mal Au Pixel. Galerie Ars Longa, Paris, France / 2009 - Slick Art Fair. Galerie MT ProjectRoom, le 104, Paris, France / 2006 - Cosa Nostra. Glassbox, Paris, France / 2004 - Plan 6/4. Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon, Sète, France / 1998 - Ça prend pas de place. Galerie J & J Donguy, Paris, France

Concerts et performances
2019 - Le Non-Jazz. Garage Mu, Paris / À lier, Sonic Worldwide Network. Labomedia-Collégiale St Pierre Le Puellier, Orléans, France. / 2018 - Festival Laura Revue. Centre d'Art Les Tanneries, Montargis, France. / Maker Camp - Festival Brut Pop. La Station, Paris, France. / Bruitisme - Festival ÖDL. Wesserlin, France. / Hamlet-Machine, Chanson Française dégénérée. Les Instants Chavirés, Montreuil, France. / Matière noire. Galerie Planète rouge, Paris, France / 2017 - Radiophrenia. Centre for Contemporary Arts, Glasgow, U.K / Soirée Q. Les Instants-Chavirés, Montreuil, France / Le Non-Jazz. L'Armony, Montreuil, France / Festival Kosmica . La Colonie, Paris, France / Festival Audioblast #5. Apo33, Plateforme Intermédia, Nantes, France / L'Autre Musique - Shades of noises. Le Petit Bain, Paris, France / 2016 - Le Non-Jazz. Le Wonder, Saint-Ouen / Drum & Percussion Madness #4 - Apo33, La Fabrique, Nantes, France / Zones Intermédiaires. Semaine des Arts, Université Paris 8, France / Chantier #27. Espace en Cours, Paris / Ateliers de bitche. Nantes / Audioblast Festival #4. Apo33, Plateforme Intermédia, Nantes / 2015 - Détail, Paris, France / Bruitisme #3. T.O.T.E.M, Maxéville, France / Festival Upsky One. Espace d’Art Les Salaisons. Romainville, France / Cave 40, Bourges, France / Progress Gallery, Paris, France / Le Non_Jazz. Les Nautes. Paris, France / 2014 - Tôle! Théâtre l’Écluse. Le Mans, France / Le Placard -Bande-Originale. Paris, France / Le Non_Jazz. Galerie Le Treize. Paris, France

Publié par

Z’EV

PRESENTATION

Stefan Joel Weisser est né en 1951 à Los Angeles, décédé le 16 décembre 2017 à Chicago.
Poète sonore et mystique américain, il est connu en particulier pour son travail de percussionniste expérimental.

°°°

Il a publié plus de 70 CD, œuvres solo et collaboratives.

Ses collaborations sont multiples; 0ren Ambarchi, Konrad Becker, John Duncan, Hans Jachim Irmler, David Jackman, Jason Kahn, KKNULL, Larsen, Franciso Lopez, Merzbow, BJ Nilsen, Stephen O’Malley, Osso Exotico, Marc Hurtado, Charlemagne Palestine, PITA, Boyd Rice, the.bänd, Bryan Lewis Saunders, Kasper T.Toeplitz, Luc van Acker, Nico Vascellari, Chris Watson, and John Zorn...

Ses enregistrements sont édités par des labels tels que C.I.P., Cold Spring, Die Stadt, Entrefer, Soleilmoon, Tzadik, Subterranean et Touch.

 

GALERIE / GALLERY

BIO

Z'EV, né Stefan Joel Weisser, le 8 Février, 1951, est un poète américain, percussionniste, et artiste sonore.

À ses débuts, il auditionne pour les enregistrements de Bizarre de Frank Zappa, avec Carl Stone et James Stewart avec lesquels ils forment un groupe de Jazz-rock.

Il étudie les différentes musiques du monde à CalArts, où il rencontre les poètes Emmett Williams et Michael S. Bell, et l'écrivain et critique Sue Ellen-Case.

Il commence à produire des œuvres en utilisant le nom S. Weisser, en se concentrant principalement sur des poésies visuelles et sonores
Son travail est influencé par la Kabbale, l'Afrique, la musique et de la culture afro-caribéenne et indonésienne. Il a en outre étudié le Ewe ghanéen, le Gamelan balinais et Tala indien.

En 1975, il participe au spectacle Second Generation au Musée d’art conceptuel de San Francisco. Il est également devenu membre du Cellar-M, un projet musical de Naut Humon, avec qui il continuera de travailler sur divers projets, tels que Rhythm & Noise, jusqu'en 1988.

Puis il s’associe à l’espace d'exposition de San Francisco La Mamelle, dirigé par Carl Loeffler et Nancy Evans.

En 1978, il développe une technique de performance idiosyncrasique fabriquant des instruments à partir de matériaux industriels comme l'acier inoxydable, le titane et les plastiques PVC.
Ces objets sont enfilés avec des cordes et pivotés à différentes vitesses et directions pour produire une gamme assez étonnante de tons et de timbres.
Ces assemblages étaient basés sur le mouvement de la performance entre grâce et athlétisme, dans un mode qui se réfère au « wild-style », terme initialement lié aux graffitis.

Développant une corrélation étroite entre aspects visuels et musicaux, entre les vibrations physiques des objets et les sons perçus, dont le rythme est dicté par l’interprète qui fait corps avec l’objet.

En 1978, il prend le nom de Z'EV.

Précurseur du "mouvement industriel", il délivre l'impulsion d’une esthétique «tribale» dans le milieu culturel occidental / européen qui se développe entre les années 1978-1984 .

Dans les années 1980 et 1990, Z’EV, est une figure phare de la scène musicale New Yorkaise , il se produit avec Elliott Sharp, Glenn Branca, et en solo dans des lieux prosperts à la musique expérimentale tels que The Kitchen, The Knitting Factory, Danceteria.

En Novembre et Décembre 1980, Z'EV fera la 1ère partie de la tournée du groupe Bauhaus au Royaume-Uni et en Europe.
Suit, sa première tournée en solo en Europe.

Il introduit d’intenses musiques percussives à base de métal.
Le critique Jason Pettigrew écrit: «Consider your music collection. Neubauten? Test Department? Z'EV's been there first. »

En 1981, « Shake Rattle & Roll », un documentaire vidéo relate sa première performance sauvage sur la côte Est, réalisé par l'artiste vidéo Jon Child, et édité par Fétiche Records au Royaume-Uni.
C'est le premier objet « musique / art vidéo » a être publié dans le commerce.

En 1982, il collabore avec Glenn Branca pour sa Symphonie N ° 2, dans laquelle Z'EV avait un solo oscillant avec une canette métallique, ainsi que des chaînes et des tôles d'acier.

En 1983, le critique Roy Sablosky écrit: « Z’EV ne vient pas briser les règles, il les modifie.»
Et le journaliste Louis Morra, à son tour: « Z’EV est un exemple achevé de l'art de la performance contemporaine, entre composition moderne et le théâtre, convoquant primitivisme, improvisation, et multi-médias. »

Depuis 1984, il se concentre sur un style plus traditionnel avec des techniques idiosyncrasiques, avec des instruments à maillets « étendus », et des instruments fabriqués par lui-même ou adaptés.

Ces modes de performance, considérés alors en termes de musique traditionnels occidentaux, ont pu être décrits comme cacophoniques, parce que les instruments de Z’EV produisent de denses phénomènes acoustiques.
Z’EV ne considère pas les résultats comme de la «musique» en soi, mais plus comme des orchestrations de phénomènes acoustiques hautement rythmiques.

De même, il ne considère pas ses performances en tant que solos, mais plutôt comme les inter-réactions uniques entre lui-même et ses instruments; l'espace physique particulier de la performance; le moment donné et l'emplacement géographique de la performance; et les énergies du public.

De 1986-90 il fut professeur invité en composition et improvisation, en collaboration avec la danseuse Ria Higler, à la Theater School for New Dance Development, à Amsterdam, aux Pays-Bas.

En 1990, il a commencé à travailler avec Amsterdam House Musicien, et DJ Dano. Leur travail, en conjonction avec l'artiste multimédia autrichien Konrad Becker, a joué un rôle significatif dans l'émergence des genres tels que la Gabber et le Hardcore.

1992 marque la sortie de son livre, « Rhythmajik, Practical Uses of Number, Rhythm and Sound ».

Son retour en Europe en 2003, est axé sur la composition / performance en collaboration.

À partir de 2009, il développe CINE-CUSSION, un projet audiovisuel proposant une projection en temps réel de cymatiques.
Et poursuit sa production de poèmes audiovisuels, ainsi que des collaborations internationales, notamment avec Sonoscopia (Pt), et  Apo 33 (Fr) à qui il lègue sa collection d' instruments.

De 2007 à 2013, Ellen Zweig, collaboratrice et amie de Z'EV,  documente ses concerts, rassemble et édite divers matériaux pour réaliser un long métrage documentaire intitulé «Heart Beat Ear Drum».

En 2015, Z'EV profite d'un passage à Paris,  pour enregistrer avec Rhys Chatam, et le groupe Carbon sink.

Z'EV a été grièvement blessé dans le déraillement du train Cimarron, qui s'est produit près de Dodge City, au Kansas, le 14 mars 2016. À la suite, il vécu quelques mois chez son ami Boyd Rice dans le sud de la Californie. Et continua de travailler malgré de graves problèmes de santé. Il décèdera le 16 décembre 2017 à Chicago d'une insuffisance pulmonaire.

 

PUBLICATIONS :

Wheels On Fire's #1 And #2
Basé sur le Roi Lear de Shakespeare
#1 Monologue, version écrite pour Gylan Kain
#2 Quartet, version avec Gloucester [en femme], ses 2 fils Edmund et Edgar et Regan, une des fille du roi Lear.
Publié par Temple Press, 1992.

Rhythmajik, Practical Uses of Number, Rhythm and Sound
Livre sur la numérologie et la musique publié en 1992 par Temple Press, Brighton, UK.
ISBN 978-1-871744-40-8.

Face the Wound
Oeuvre musicale inspirée de l'opéra et comprenant un récit vocal. Réalisé par Soleilmoon, 2001.

The Sapphire Nature
Traductions du texte mystique connu sous le nom de «Sefer Yetzirah» ou «Livre de la formation». Publié en format PDF sur le CD 'The Sapphire Nature' sorti en mai 2002 par Tzadik.

Publié par

Carbon sink

PRESENTATION

Carbon Sink est un projet électro-acoustique, fondé par Gaël Angelis et Magali Sanheira, qui marque leur intérêt commun pour des systèmes d’amplification et des systèmes électromécaniques “auto-génératifs“, permettant d’activer des objets et matériaux par frottements, percussions ou vibrations.

L’Instrumentation est protéiforme. Chaque dispositif combine divers objets : poutre IPN, percussions et systèmes de feedback, scanner, charbon et field recordings, ou encore synthétiseur et divers petits moteurs et objets…

Ces associations de formes et d’objets permettent d’improviser autour d’une idée, d’une histoire, et de construire un environnement musical immersif, “concret” et organique, récit imaginaire sur une nature en péril.

°°°

Carbon sink a collaboré avec Z'EV et Damien Schultz.

GALERIE / GALLERY

BIO

2019 - Autistic Campaign Fest#4, Rouen

2018 - Festival Laura Revue. Centre d'Art Les Tanneries, Montargis, France. / Maker Camp - Festival Brut Pop. La Station, Paris, France. / Hamlet-Machine, Chanson Française dégénérée. Les Instants Chavirés, Montreuil, France. / Matière noire. Galerie Planète rouge, Paris, France

2017 - Radiophrenia. Centre for Contemporary Arts, Glasgow, U.K / Soirée Q. Les Instants-Chavirés, Montreuil, France / Le Non-Jazz. L'Armony, Montreuil, France / Festival Kosmica . La Colonie, Paris, France / Festival Audioblast #5. Apo33, Plateforme Intermédia, Nantes, France / L'Autre Musique - Shades of noises. Le Petit Bain, Paris, France

2016 - Le Non-Jazz. Le Wonder, Saint-Ouen / Drum & Percussion Madness #4 - Apo33, La Fabrique, Nantes, France / Zones Intermédiaires. Semaine des Arts, Université Paris 8, France / Chantier #27. Espace en Cours, Paris / Ateliers de bitche. Nantes / Audioblast Festival #4. Apo33, Plateforme Intermédia, Nantes

2015 - Détail, Paris, France / Bruitisme #3. T.O.T.E.M, Maxéville, France / Festival Upsky One. Espace d’Art Les Salaisons. Romainville, France / Cave 40, Bourges, France / Progress Gallery, Paris, France / Le Non_Jazz. Les Nautes. Paris, France

2014 - Tôle! Théâtre l’Écluse. Le Mans, France / Le Placard -Bande-Originale. Paris, France / Le Non_Jazz. Galerie Le Treize. Paris, France

Publié par

Gaël Angelis

PRESENTATION

Gaël Angelis est musicien et plasticien.
Batteur de formation, il s'intéresse à la manière dont le son peut introduire du mouvement et de la temporalité.
Dans son oeuvre sculpturale, il fabrique des installations électromécaniques.
Envisageant la sculpture comme une réalisation instrumentale, il réalise des dispositifs de «sculpture/instrument», une de ses formes d’expression principale, où sont mis en vibrations divers éléments par phénomène de feedback.

°°°

Ses projets solo sont Bakunen, Man-eater Orchestra.

Membre du duo Carbon sink avec Magali Sanheira, et de Kill, avec Vomir (guitare), Kasper T. Toeplitz (basse), , Zofie Taueber (voix), Evil Moisture (électronique), Unglee Izi (électronique).
Il collabore aussi avec de nombreux artistes-musiciens tels que Z’EV, Frederic Galliay, Joachim Montessuis, ou encore Otto Von Schirach.

GALERIE / GALLERY

BIO

2016
• Concert KillTM, Instants Chavirés, Montreuil.
2015
• Concert KillTM, festival Ringono, Confluences, Paris.
• Concert Kabbale Bukkake, festival Bruitisme, le Totem, Maxeville.
2014
• Concert Kabbale Bukkake, « Festival de M.A.I. », Le Volume, Nice.
2013
• Concert DeathByCar, Le Volume, Nice.
• Performance DeathByCar, « Nocturno » centre d’art de la Ferme du Buisson,
Noisiel.
2012
• Performance « Shadow rock #6 » vernissage Jeune Creation au 104, Paris.
• Performance « Reinvented territories », Guimaraes capitale européenne de la
culture.
2011
• Concert avec Hugue Vincent, la Generale N/O, Paris
• Performance/projection vidéo, « Ode au métal » avec Magali Sanheira, Artais,
Nanterre.
2010
• Concert Flying Guillotine, Instants chavirés, Montreuil
• Concert, exposition « Zero crossing », la Générale en manufacture, Sevres.
• Concert “Circle Makers” avec Julien Sirjacq, festival “Mal aux Pixels”, Paris.
• Concert avec Sayoko et Frederic Galliay, la société de curiosités, Paris.
2009
• Concert Kabbale Bukkake (avec Joachim Montessuis), GAG, Paris.
• Concert Flying Guillotine, Instants chavirés, Montreuil.
• Performance “sculpture/instrument#3”, pour l’exposition de Magali Sanheira
“Survivances”, Galerie Jeune Création, Paris.
2008
• Performance Dune&Silversky, festival Indisciplinaire, île de Groix.
• Performance Dune&Silversky, avec Alan Boans et Z’EV, La Générale, Sèvres.
2007
• Tournée en Europe et enregistrement studio avec Otto Von Schirach.
2006
• Concert 1er partie d’Otto Von Schirach, Astrolabe, Orleans.
• Performance exposition “Waves”, RICX à Riga, Lettonie.avec Flying Guillotine
et Candidà, la Flèche d’Or, Paris.
• Concert “Thernobit mon amour”, Labomedia, Orleans.
• Performance à la Galerie du Jour, Paris.

• Concert “Spectrographie”, Festival Bandits-Mages, Bourges.
2005
• Exposition “Spectrographie” , avec Ewen Chardronnet, Le Point éphémère
• Exposition “Spectrographie” , avec Ewen Chardronnet, Confluences.

• Performance “6hourliveperformance”, avec Arnaud Rivière et Sébastien Lemo-
non

• Performance “Phonochrome#2”, Eglise St Julien, Tours.
• Performance “lightning drums”, pour l’exposition de Loris Greaud, Le Plateau,
Paris.
2004
• Performance “Art+Communication :7th festival for new media culture”, RICX à
Riga, Lettonie.

• Résidence”Mapping acoustic space of radio communications”, Sémaphore, Dun-
kerque.

• Festival “Avril.Dot”. Confluences, Paris.
2003
• Exposition “Shadow Rock”, live installation, Confluences, Paris.
• Concert “Bug’n mix”, streaming session. MAGASIN-cnac, Grenôble.
2002
• Performance “A personne”, avec Sayoko, Confluences, Paris.
2001
• Concert avec Mécanosphère. Zé Dos Bois, Lisbonne.
• Concert “Numero Festival”. 1ère partie de Patti Smith, Lisbonne.
2000
• Performance pour l’exposition Magali Sanheira / Bruno Audebert. Galerie Püda,
Cesky Tesin, République Tchèque.
2000
• Performance “Eye rtz”. Collaboration avec Magali Sanheira La Locale, Paris.
• Concert “Festival Electrironic”, Espace Kiron, Paris.
1999
• Concert “People live music”, les Olivettes, Nantes.
• Théâtre, “Plus loin rien”, Compagnie Heëvel. L’échangeur, Paris.
• Performance Bürorama, “ZAC 99”. Collaboration avec Magali Sanheira Musée
d’Art Moderne de la Ville de Paris.
1995
• Concert Gestalt. Instants Chavirés, Montreuil.